Back button image Retour

Nos conseils pour réussir vos ventes à l’étranger

1 August 2022 | Publié par Faire

Twitter Share Icon Facebook Share Icon Linkedin Share Icon
Link Share Icon

Le contenu suivant est fourni à titre informatif uniquement. Nous vous encourageons vivement à demander des conseils personnalisés à des professionnels qualifiés en cas de question relative aux décisions stratégiques que vous prenez pour votre activité.

À mesure que le commerce de proximité évolue en France et en Europe, il est essentiel pour les marques de s’assurer que leurs produits sont distribués par des commerçants indépendants. 

Le comportement d’achat des consommateurs a en effet considérablement évolué au cours des dernières années. En France, les magasins de proximité ont connu une hausse de leur activité (hors périodes de confinement imposées pendant la crise), et tout particulièrement les petits commerçants indépendants. Cette évolution représente une véritable opportunité pour les start-ups et marques indépendantes de développer leur activité à l’échelle locale et internationale.

Mais entre les droits d’importation, la logistique d’expédition et les réglementations internationales à prendre en compte, il peut être difficile de s’y retrouver.

Chez Faire, nous mettons tout en œuvre pour que notre communauté de commerçants dispose des bons outils pour réussir ses ventes à l’international en toute confiance. C’est pourquoi nous facilitons notamment l’expédition en fournissant gratuitement des étiquettes d’expédition et des factures commerciales. 

Découvrez notre guide pour vendre vos produits à l’étranger en toute simplicité.

Droits et taxes à l’importation 

Les produits vendus en dehors de l’UE sont généralement soumis à divers droits et taxes à l’importation. Ces coûts peuvent rapidement s’accumuler et leurs calculs devenir chronophages, impactant ainsi les marques comme leurs clients. Accélérer ce processus pour économiser du temps et de l’argent devient alors un levier clé pour les marques souhaitant vendre à l’étranger. Faire simplifie votre gestion des droits et des taxes en vous fournissant notamment des documents d’expédition.

Assurez-vous d’allouer le temps et les ressources nécessaires pour calculer les droits d’importation requis, préparer vos documents fiscaux et vérifier que vous n’avez rien oublié. La dernière chose qu’une marque ou un commerçant souhaite, c’est que les commandes soient retardées parce que les documents administratifs ne sont pas corrects. 

En prenant un soin particulier à ce stade, vous éviterez probablement des retards inutiles et des réclamations d’acheteurs mécontents par la suite. 

Chez Faire, nous permettons aux vendeurs de s’assurer facilement que leurs produits arrivent jusqu’à leurs clients. Nous fournissons à cet effet des étiquettes d’expédition contenant toutes les informations nécessaires pour la douane. 

Obligations légales 

Il est important de vérifier préalablement si vous pouvez ou non exporter légalement vos produits vers chaque pays de destination. Les exigences et restrictions légales varient d’un État à un autre, il est donc important de bien les comprendre avant de conclure une transaction. 

Contrôlez les réglementations de l’UE, du Royaume-Uni et des États-Unis en ce qui concerne les exigences en matière d’étiquetage et d’emballage, les listes d’ingrédients approuvés, les obligations relatives aux codes tarifaires et toute autre loi ou directive locale. 

Si vous avez des questions ou des doutes à ce stade, il est toujours judicieux de demander conseil à un professionnel expert en douanes avant d’envoyer une commande. 

Calcul des taxes

Il est également important de comprendre exactement comment calculer les taxes dont vous ou vos acheteurs êtes redevables. En général, ces prix sont fixés par les douanes, et le montant exact dépend du produit, du pays et des réglementations spécifiques associées à ce pays. 

Pour les vendeurs qui expédient aux États-Unis, par exemple, le pays a fixé un seuil de faible valeur – également appelé valeur « de minimis » – de 800 dollars. Cela signifie que si la valeur d’une commande est inférieure à 800 dollars, aucun droit de douane ni aucune taxe ne seront facturés. 

Si la commande est supérieure à 800 dollars, seuls les distributeurs américains sont tenus de payer des droits de douane, calculés en fonction de la catégorie du produit, et taxés par le gouvernement. 

  • Si vous expédiez des marchandises aux États-Unis : La TVA (connue sous le nom de « sales tax » aux États-Unis) diffère d’un état à l’autre : il n’existe pas de taux d’imposition unique aux États-Unis. Vérifiez à l’avance les obligations en matière de TVA de l’État vers lequel vous expédiez vos produits. 
  • Si vous expédiez au sein de l’UE : Toutes les entreprises de l’UE sont tenues de fournir leur statut d’enregistrement à la TVA. La TVA est appliquée à vos commandes en fonction de l’endroit d’où vous, la marque, expédiez les produits au point de vente. 
  • Si vous expédiez vers le Royaume-Uni : La TVA est appliquée à vos commandes en fonction de l’endroit d’où vous, la marque, expédiez le produit au point de vente.

N’hésitez pas à consulter notre site Web pour obtenir des conseils plus spécifiques sur la TVA au Royaume-Uni et au sein de l’UE.

En toute circonstance, assurez-vous de bien connaître le montant des taxes avant de conclure une vente, afin que personne n’ait de mauvaise surprise !

Communication avec les clients

La satisfaction du client est primordiale. Vous devez donc savoir quand vos produits seront livrés et être en mesure de communiquer cette information à vos clients. Et si des problèmes ou des retards surviennent au cours du processus d’expédition, vous devez aussitôt en être informés afin de pouvoir gérer la situation le plus rapidement possible et minimiser l’impact sur vos clients. 

Bien évidemment, tous les retards ne peuvent être évités ou réglés rapidement. C’est pourquoi il est essentiel de communiquer sans délai lorsque ceux-ci surviennent, idéalement via un message personnalisé présentant des excuses pour le retard et promettant de le résoudre rapidement. En agissant ainsi, vous minimiserez la frustration du client. 

Mais ce processus nécessite une visibilité sur l’endroit où se trouvent vos produits en temps réel ainsi que les raisons d’un potentiel blocage. Veillez donc à vous associer à une société de transport qui fournit des informations détaillées sur l’expédition, afin que vous et vos clients soyez tenus informés. 

La vente à l’international en toute simplicité

Les marques ciblant un public international ou s’approvisionnant en produits situés à l’étranger sont confrontées à de nombreuses difficultés. 
Lorsque vous vendez à l’étranger par l’intermédiaire de Faire, nous vous soutenons à chaque étape. Nous nous occupons notamment de la facturation et des étiquettes d’expédition. Cela vous évite une gestion administrative complexe, et vous n’avez pas à vous soucier du suivi de vos expéditions d’un pays à un autre. Sachez enfin que les marques qui vendent sur Faire ne paient jamais de frais d’expédition.

Nouveau sur Faire ? S’inscrire pour acheter, ou vendre sur Faire.

Plus d’articles dans Vendre

Comment choisir une plateforme B2B pour booster son activité

CTA Image

Voir

CTA Hover Image

5 conseils pour réussir sur Faire

CTA Image

Voir

CTA Hover Image

Comment cette marque innovante a augmenté ses ventes instantanément grâce à Faire

CTA Image

Voir

CTA Hover Image

Abonnez-vous à notre newsletter pour connaître les dernières actualités de Faire !