Back button image Retour

Comment ces entreprises françaises ont augmenté leur chiffre d’affaires grâce à Faire

19 August 2022 | Publié par Faire

Twitter Share Icon Facebook Share Icon Linkedin Share Icon
Link Share Icon
Photo reproduite avec l’autorisation de BAIOBAY

Lorsqu’une entreprise démarre, tous les efforts se concentrent généralement autour des ventes. Il existe bien évidemment de nombreux éléments à prendre en compte pour mener une entreprise vers le succès. Mais lorsque l’on va à l’essentiel, il s’agit surtout de trouver et de fidéliser de nouveaux clients. En tant que dirigeant d’une petite entreprise disposant de peu de temps et de ressources, comment pouvez-vous augmenter vos ventes sans sacrifier la qualité du service que vous offrez à vos clients ? Les marques françaises BAIOBAY, Oceansrespect et Confiture Parisienne se sont associées à Faire pour y parvenir. 

Voici leur histoire.

Comment BAIOBAY a élargi sa clientèle 

Au départ, Margaux Tron-Brossard, fondatrice de BAIOBAY, marque spécialisée dans les produits de beauté bio pour la peau élaborés sans tests sur les animaux, avait des difficultés à trouver des acheteurs en dehors de son réseau de clients existant. Tout a changé lorsque la marque s’est associée à Faire. 

Après avoir rejoint Faire en 2021, la marque a commencé à convertir davantage de prospects avec un minimum de risques et d’efforts. Margaux propose en effet un crédit gratuit sur les premières commandes et le paiement à 60 jours pour encourager plus de conversions via Faire Direct. 

« La prise de risque est faible de notre côté, ainsi que pour les magasins. Faire Direct a joué un rôle indéniable dans le succès de ma marque, puisque 90 % de nos ventes proviennent de nouveaux clients », a ainsi déclaré Margaux. 

Les salons professionnels en ligne de Faire lui ont également permis de réaliser de nombreuses ventes. Désormais, le volume de commandes que la marque obtient sur Faire est beaucoup plus élevé que sur d’autres plateformes. 

Comment Oceansrespect a augmenté ses ventes de 30 % en seulement deux semaines 

Le fondateur d’Oceansrespect, Robin Cao, consacrait une grande partie de son temps à élaborer des tactiques laborieuses pour stimuler ses ventes. Les communications marketing sur les réseaux sociaux et le démarchage téléphonique avaient un certain succès. Mais ces efforts étant très chronophages, ils empêchaient le chef d’entreprise de se consacrer à la vraie valeur ajoutée de sa marque : la conception de produits innovants qui peuvent vraiment faire la différence. 

Avant Faire, Oceanspect n’avait ni les ressources, ni la portée ni encore la base de clients qu’ont les grandes entreprises et géants de l’industrie. Sans la possibilité de se développer, l’entreprise risquait donc de se retrouver dans l’incapacité de faire face à la concurrence. 

Robin a découvert Faire après avoir fait quelques recherches en ligne sur les plateformes dédiées à la vente B2B. Nourrissant peu d’attentes, il a décidé de s’inscrire afin de tester cette solution. Après avoir rejoint Faire, les ventes d’Oceansrespect ont augmenté presque immédiatement. 

En deux semaines seulement, l’équipe a vu ses ventes augmenter de 30 à 40 % environ, soit plus que ce que l’équipe avait observé sur toute autre plateforme. 

« Nous étions déjà présents sur d’autres marchés, mais Faire semble capable de convertir davantage de nos prospects », a constaté Robin.

Le partenariat avec Faire a non seulement permis à l’équipe d’Oceansrespect d’économiser un temps précieux, mais il a également permis de booster ses ventes plus que toute autre plateforme. 

Comment Confiture Parisienne a développé ses ventes à l’étranger

Les entreprises indépendantes souhaitant se démarquer de leurs concurrents ont tout avantage à vendre à l’étranger et à essayer de toucher un nouveau marché et ses clients potentiels. Mais comprendre les réglementations en matière d’expédition, les frais d’importation et d’exportation, la logistique complexe et bien d’autres aspects peut être difficile sans une équipe pour vous guider. 

C’est exactement ce à quoi Nadège Gaultier et Laura Goninet, fondatrices de Confiture Parisienne, ont été confrontées lorsqu’elles ont essayé pour la première fois de se lancer sur le marché américain. Elles ont donc préféré se concentrer sur la vente aux commerçants dans l’Hexagone et ont réussi à développer des partenariats avec certains grands magasins français. Mais elles n’avaient pas les ressources ni l’expertise nécessaire pour conquérir un tout nouveau marché.

Jusqu’à ce qu’elles s’associent à Faire. La plateforme a rapidement répondu à toutes les questions que l’équipe avait sur l’expédition, la TVA ou les réglementations douanières. Cela a aidé la marque à gérer la logistique de son expansion aux États-Unis tout en lui assurant un contrôle total sur son image, ses prix et ses acheteurs. 

Avant de rejoindre Faire, Confiture Parisienne n’avait que trois acheteurs américains. Aujourd’hui, les commandes de commerçants américains ne cessent d’augmenter. 

La marque a également élargi sa clientèle et vend désormais ses articles dans des concept stores et des boutiques de cadeaux. « Faire nous a offert un tout nouveau public, ce que nous ne pensions pas être possible », a ainsi conclu Gaëlle.

Nouveau sur Faire ? S’inscrire pour acheter, ou vendre sur Faire.

Plus d’articles dans Communauté

Comment cette marque innovante a augmenté ses ventes instantanément grâce à Faire

CTA Image

Voir

CTA Hover Image

Abonnez-vous à notre newsletter pour connaître les dernières actualités de Faire !